Avec le projet Syncrovibes, des étudiants toulonnais révolutionnent l'antique jukebox.

Une bonne idée pour ne plus subir la musique des autres. Grâce à une application installée sur les smartphones, les clients de magasins pourront choisir leur musique préférée à partir d'une playlist établie par les commerçants.

Ils sont peut-être de futurs ingénieurs brillants, mais pour l'heure, ce sont des étudiants. Et à ce titre, il leur arrive de passer quelques soirées dans des cafés, bars et autres boîtes de nuit de la région. C'est peut-être là, qu'ils ont, sans le savoir, développé l'idée de Syncrovibes. "Quand on est dans un pub, un resto ou même chez le coiffeur, on ne choisit pas la musique qui est diffusée, on la subit. On avait envie que ça change", résume Nicolas Madar, qui a endossé la casquette de chef de projet. Avec ses camarades, aux profils complémentaires, ils ont commencé par "maturer" leur idée, l'ont confrontée aux critiques et suggestions de leurs enseignants, avant de se lancer dans le processus créatif.

On vote avec son smartphone

Concrètement, Syncrovibes se présente comme une application que les utilisateurs de smartphone installent sur leur téléphone. Lorsqu'ils pénètrent dans un établissement où le service est proposé, ils peuvent se connecter et influencer la programmation musicale. "L'idée n'est pas que n'importe qui fasse n'importe quoi. Il faut qu'un bar puisse conserver une identité musicale", précisent les étudiants. Le bar, où le commerçant a mis en place une playlist, sorte de base de données contenant un grand nombre de chansons. Les clients peuvent alors voter pour leurs chansons préférées qui passeront plus vite. Le dispositif rappelle immanquablement l'antique jukebox, devenu objet de collection.

Les étudiants vont même plus loin, imaginant une monnaie virtuelle et un système de points, permettant de mettre en compétition les utilisateurs. Ils pensent aussi que leur application pourrait être utilisée dans la sphère privée afin, par exemple, d'animer une soirée entre amis.

Finale nationale à Paris

Si Syncrovibes n'est (pour l'heure?) qu'un projet d'études, il dispose déjà d'une identité visuelle léchée, d'un site Internet et d'une présence sur les réseaux sociaux. Ses créateurs en parlent d'ailleurs avec tellement de conviction et de professionnalisme, qu'on pourrait croire qu'ils ont déjà monté leur start-up. Et ça tombe bien, motivation et détermination leur seront nécessaires pour tenter de faire briller leur école dans le cadre de l'Imagine Cup. Ce challenge numérique, mis sur pied par Microsoft, vise à faire émerger, à travers le monde, des projets innovants.

Syncrovibes fait partie des cinq projets français qualifiés dans la catégorie "Innovation". À ce titre, les cinq étudiants toulonnais vont se rendre à Paris, mi-mars afin de tenter de décrocher leur sésame pour la finale nationale, puis la finale internationale à Seattle.

À la clé, de l'argent, mais surtout une opportunité unique de rencontrer des acteurs du numérique. Et qui sait, séduire un investisseur, afin de transformer le projet Syncrovibes en véritable entreprise.

https://www.facebook.com/Syncrovibes/

https://twitter.com/syncrovibes

http://syncrovibes.tumblr.com/

Source : Var-Matin

Vues : 52

Commenter

Vous devez être membre de CULTURE-BIS pour ajouter des commentaires !

Rejoindre CULTURE-BIS

Badge

Chargement en cours…

NOS SERVICES

WIKISCRIBE :

Créez et éditez facilement vos pages Wikipedia.

PORTIQ.EU :

Consultez l'annuaire européen des arts, des langues et de la culture.

DUPLISOLUCE :

Recevez chez vous vos CD/DVD/CD-R dupliqués en finition pro à-partir de 15 exemplaires.

POSTOCLOCK :

Affichez-vous sur les réseaux sociaux de Culture-bis,

tous les jours à heure fixe pendant 3 semaines.

 PHOTOGROOM :

Complétez, rénovez, colorisez 

vos collections de photos anciennes

Membres

Photos

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2017   Créé par Culture-bis.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation