CULTURE-BIS

Ressourcerie des arts, des langues & de la culture

"LE GANG DES TROIS NEZ TOUT BAS" 1 Allan tom Trau

                 

                  Membres associés : ATT. Le Sémillant, Le Tapineur Austère, le Gentil Mickey, le Tapotin

                                                 Eulenburg, Mad'Mozelle, le Garçon - Chewing-Gum

 

                       DYNAMIQUE DE FRAGMENTATION

        ATT : La fenêtre du second est entrebâillée. D'en bas, il est impossible de discerner quoique        

                ce  soit.

                Est-il allongé sur le lit? Il l'imagine sourire dans son sommeil. La passion souveraine ne

                retient rien, s'abandonne au feu, au murmure. Mon ami, mon amour... N'ose pousser la porte

               de la chambre. La maladresse du désir, ma précipitation,  des mots comme des braises

               dispersées à l'approche des rondes de nuit. Et pour autant, ses doigts tricotent la ser-

               rure. Théoriquement, à n'importe quelle heure du jour et de la nuit, jusqu'à sa venue réelle.

       Le Tapineur Austère : De mémoire "Blessed with Quadruplets". Seigneur, seigneur, je ne me sens

                même plus humain. Dans la crudité des soirs, le rêveur à la chair sale enfile ses impres-

                sions,chemise ouverte, aux vitres des portières.

       Le Gentil Mickey : Dix ans plus cinq sur les cornes, à huit heures cinquante cinq, y'aura l'inspec-

                tion. des quartiers de haute sécurité. Debout dans le froid, poussés d'ici à là, un par un,

                cinq par  cinq, par centaines parfois, le visage contre le mur des bâtiments de sécurité.

       Le Sémillant : Mon cher S, je rêve que tes moustaches ornent le nez des TGV. Ainsi, lors des

                tempêtes de neige hivernale, nous assurerons la sécurité du trafic dans le plus strict

                respect des horaires. Une opération industrielle d'importance, sous-produits multiples, re-

                looking de la voiture balai du Tour de France, par exemple, oui (?).

                Penser aussi à lui offrir une crevette rose et fraîche (...)

         Le Tapotin Eulenburg : Ne rien faire, laisser dire, sans souci,use le temps sans souci, jusqu'à

                l'autre ligne, la régulière, qui retient encore un peu d'humide hasard... Ne rien faire est la

                condition de l'accord.

         Le Garçon Chewing-Gum : Ce ne sont pas les mots qui le disent. Entre ce que je crois et ce que

                je veux voir, il faut être fou, aveugle ou sourd, aveugle et sourd pour ne pas comprendre. Très

                justement, je suis aveugle et sourd.

         ATT : Il y a lieu de révoquer le manque, l'angoisse physique, concrète, de savoir que chacun un

                jour jettera, abandonnera son corps à la réprobation, à la dépravation, aux orties, à la mort.

                ( Artaud)

         Le Tapineur Austère : Ce que j'aime en toute voix, ce n'est pas autre chose que le geste. Ce que

               j'aime dans le geste, c'est ton regard. Rien n'est pour rien. Je veux que ce qui est ne soit pas

               Je veux que ce qui n'est pas soit!

         Le Sémillant : Les époques déterminées de floraison artistique ne sont nullement en rapport a-

               vec le développement général de la société, ni par conséquent avec celui de sa base ma-

               térielle qui en est l'ossature (K. Marx). Better Work / Better life. Contrat de mission. Exem-

               plaire à retourner signé dans les quarante-huit heures à l'agence.

               Motifs et justifications du recours : Accroissement temporaire d'activités. Dans la limite des

               phrases disponibles requises pour mon ministère, ce phénomène non-expliqué, scientifi-

               quement exploré sera livré en terme d'infinie tempérance.

          Le Tapotin Eulenburg : Partant de la théorie de la perception à celle de l'information. HOMME -

              MACHINE. Traitement "mimes et tiques"    " de sa..."  graphologie divinatoire.

              Système connexe P.M.A. con/COmmittent  à tant de colères...

          Mad'Mozelle : Descendante des élénophores de la famille des Ténébrionidés, insecte noir aux

              pattes développées du Midi de la France, je suis la fierté lunaire de la force et du déplace-

              ment élémentaire. Fille des éléments d'Euclide, des balsamiers de Ceylan et du Brésil, j'ai

              joui d'une large autonomie au sein de l'empire Ottoman.

              Les chimistes ont; à l'étude de mes flux, et parmi les isotopes de certains d'entre eux, re-

              marqué des éléments musicaux à colonnes, spirales, hélices, ainsi que des pyramides à

              à l'état de squelette.

              J'ai épousé le meurtrier de mon père.

          Le Sémillant : Les flammes montent haut dans le ciel. Le vent des tempêtes plie la silhouette

              des arbres. J'entends des pas... La cruci-fiction, au regard comme à la réflexion croque les

              feuilles de nos perruques aux doigts de trèfle.

          Le Tapineur Austère : Des ombres s'élèvent hors des bosquets, puis s'enfoncent dans de pro-

              fonds ravins. C'est la fuite des vendangeurs taillée dans le bois sombre des vallées. Au plus

              épais de la nuit, sans visage, sans appétit, sans respect pour ces choses que l'on fait par

              ennui... Tous ces beaux étés avec toi, fleur de sang tatouée messagère, de ta bouche à la

              mienne suspend son vol. Au matin, le café réchauffé à la hâte, la literie à même le sol, les

              mains baladeuses, gorgée après gorgée, la tasse encore chaude contre la joue.

              Aussi bien pouvoir imaginer, solliciter de nouvelles règles... " Une main hardie enserre la

              base du bouquet. Les bourgeons palpitent, les premiers baisers s'effeuillent."

          Le Gentil Mickey : Je sentais des yeux complices jouer dans mon dos. Souriant à mon entre-

              jambe, des mains s'agrippent aux billets de banque de la Bagarre-Jeu. Brusquement tout

              s'éclaire. Un lourd filet tombe et me recouvre entièrement. Je me débats, prends un coup sur

              la tête, mon esprit se brouille, une terrible douleur me vrille le crâne.

             

          Le Gentil Mickey : Confrontation d'une chose à son contraire. La particule de matière à son

             anti-particule. Leur libération instantanée libère une quantité d'énergie infinie, transférée ipso-

             facto au coeur d'Exhibition des fleuves d'obscurité.

             Donne-moi un nom, je le disputerai aux milliards de charognards qui peuplent les jungles radio

             actives de mes cauchemars.

          ATT : Cette époque maudite rend nerveux les releveurs de compteurs. Nos jambes sont trop

             bavardes dit l'île de beauté à sa rebelle flamboyante.

             Spirales de foutre sous le ventre blanc des chiens volants, c'est ce qu'il advient au roi des nei-

             ges lors du dégel printanier. Crois-moi, son jus épais sanglé de noir fendra en deux l'harmonie

             des pires audaces... Le fin mot de l'histoire sera aussi le premier.

          Le Tapotin Eulenburg : Il allume un joint d'herbe. Téton vert à langue de serpent. Trois, quatre

             taffes nerveuses, le refile au Garçon Chewing-Gum qui inhale à son tour longuement. Puis

             il branle haut son verbe, commande au room-service une boisson amère qu'il règle en pré-

             sentant sa carte de donneur d'organe.

         Mad'Mozelle : Ses lèvres, bouche entrouverte, collées à la vitre. Langue-pinceau, dans le repli

            des jours et des nuits. A chaque fois plus humaine, plus proche... 15 heurs de l'après-midi.

            Nos regards cherchent le fruit d'une passion commune. Éternellement, ce geste resterait la

            marque de... Il semblerait qu'autrefois... Dans l'attente du sommeil, je voyageais en lui comme

            une couleuvre d'eau.

         Le Gentil Mickey : La ville hors du temps, heureuse, ne désire rien d'autre que ceci, l'instant aus-

           si vite arrivé qu'évanoui.

           Le visage enfoncé dans ma capuche, les yeux mi-clos, je marche sous la neige.Au creux de

           chaque silence il y aura la dépense des langues aventureuses, "un doux venin dont mon coeur

           se repait".

         Le Sémillant : Dos au mur. Innocent Walk.

           Contre le fou rire qui me gagne à l'écoute du murmure étouffé de leurs voix bleues vertes. Dans

           un frais silence qui sent la rivière, les paumes tendues vers le ciel, les cuisses écartées, la bou

           che remplie de poussière... Cette folle pensée déroule son absurde petite fente d'aération au

           sexe vagabond.

           - Loup, loup, entends-tu mon klaxon à califourchon sur le sillon de ta racine carnivore?

         Le Tapotin Eulenburg : Habitudes superposées aux aspirations et aux instincts.

            - Navet du diable!

            - Immer-reisefähig!

            Sourd aux moqueries de l'entente cordiale, je patate vent debout.

            - Quittons cette puanteur!

            - Alldentscher verband! Allons de par le vaste monde, et laissons aux médiocres leur misérable

            pitance.

         Le Tapineur Austère : Sur l'autoroute des dunes, après des mois d'écorces froides, le vent et la

            mer sont tonneaux percés d'oreilles. Sur flammes jetées là, mon Cardinal aussi aime les

            sardines à l'huile.

            Il faut boire au succès du film.

         Le Garçon Chewing-Gum : Rose o'rore.

            ... Les laves alors se heurtent à l'eau revenu en un reflux furieux. De plus, les agents sont prê à

            se transformer en pilleurs de tombes ou en chercheurs d'or. A la moindre alerte, il regardait la

            porte se refermer, tenant à la main les toasts carbonisés, immangeables, qu'il jeta finalement à

            la poubelle. Sa chevelure rousse flamboyait dans la lueur du soleil couchant. Il éprouvait la sen

            sation de perdre ses contours. Parce que c'était bien ce qui lui arrivait lorsqu'il imaginait chan-

            ger de personnalité.

           

         

             

 

Vues : 36

Commenter

Vous devez être membre de CULTURE-BIS pour ajouter des commentaires !

Rejoindre CULTURE-BIS

Badge

Chargement en cours…

NOS ANNUAIRES

Ecoles Internationales Vol.1

(affiliées au Council of International Schools - CIS)

WIKISCRIBE :

Créez et éditez facilement vos pages Wikipedia.

Membres

Photos

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2018   Créé par Culture-bis.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation