CULTURE-BIS

Ressourcerie des arts, des langues & de la culture

      

 

                                  PARIS

 

Direction « la gare »

Dépêchez-vous quand-même

 

Les chiens aboient

Comme eux, nos douleurs ont un maître

 

Déchire cette lettre, brûle-là !

Mais fais quelque chose !

 

Ils se réfugiaient sous les arcades

Boulevard de l'hôpital, pénètrent dans un bar

jouxtant la Préfecture de Police

 

Je suis fatigué de tout

J'ai faim

Attache-moi

Livre-moi

Je paierai au prix fort

Ton vertige

Ton silence

Ton oubli

 

                              L'ESCALE V

 

Paroles humaines si vaines mais souveraines. Distance par quoi je nomme le bien. Bâteaux de l'Expresse à quai. Belle ligne. Hauteurs imposantes du bâtiment. Militaires français au bar. Sept heu-res du matin. Bière à outrance. Agressifs, peu ai-mables, hargneux, médisants. A la moindre oppo-sition « casseront ». Impuissance des serveurs. Haine ordinaire.

 

Rénovation du musée Schoelcher. Embauche à pied d’œuvre dès le lundi matin. Splendide façade. Encadrements  en pierre de Jaumont piquetée. Vo-

lets et portes en bois sombre de Guyane . Appuis forgés des fenêtres. Bleu indigo. Dentelles de fruits pour colonnades dix-huitième. Ocre compacté des crépis. Palmiers faméliques dans la cour d'entrée.

Chasseurs de lumière tapis dans leurs creux d'om-bre. Une statue sauvée de la fonte durant la secon-de guerre mondiale par le Président Gaston Mon-nerville. Liberté sous les traits d'une femme. Le li-

vre du droit porté comme un enfant. Cet homme à terre qui tend un bras fatigué.

CGM

Express Compagnie

Vernoux

Saint-François

Saint-Claude. Basse Terre

Pépinière Lesueur

Jardins de Courcelles

Circuits balisés. Grèves. A l'affût. Mensonges, bras d'honneur. Passages en force. Sagacités sacarsti-ques.

Indifférence des Anges Gardiens de la Capitainerie du port lors de l'assemblée générale du Syndicat des marins-pêcheurs. Réduction des maillages é-

gale contre-partie financière. Occupation des ad-ministrations. Silhouettes fatiguées, allongées sur les bancs. Grimaces du squale à la proue des fer-ries. Mortes journées.

 

Sous-sols mouvants. Routes désossées par la furie d’Éole.

Manants des chemins. Religion de la défonce. Le courant nous emporte. Chaleur étouffante. Bronches attaquées par les rafales de joints. Caraïbe-Café, seul troquet ouvert. Fête de le musi-que sur la place. Le cadre s'élargit enfin, la phrase

se délasse, prend ses aises.

Apparemment café des blancs-de-peau. Cinéma la Renaissance. Rose bonbon. Quel œil ne serait frappé par les multiples habitations en tôle...

 

Vie à ciel ouvert. Luxe des étreintes. 

 

                                  LORIENT

 

- Cette guerre ne dit pas son nom ! J'étouffe, hurle

Marcel  .

L'économie ventoline ses idoles-à-triques. Mar-ches forcées. Bastonnades.

Corruption à Grande Vitesse. Malladollars

dans les pognes.

              A trois cent kilomètres/heure

Entre mes cuisses Martin Goule, tu boufferas ma rate.

                     

                     Paysage à visage humain. Est-ce trop demander ?

Contre toute algèbre nostalgique enferrée aux dolmens

J'ai la cheville délicate, remarque Marcel Jean

Le pied ferme, embraye l'inspecteur, tu tiens le cap !

 

Leur sourire d'hommes ivres dessine des roses des sables.

Duel et ainsi chacun ferait face à sa réalité

Aux étoiles les palourdes braillent à tue-tête.

Spécialement cette nuit, à n'y rien comprendre.

Un improbable...

Océan. Les veines jaillissent à la source du bas.

Par la pipette du verrier

Voilà comment l’Univers se partage les Eaux

Fraîches invitations. Migrations messagères.

Signe distinctif ?

Cimes serties à l'auriculaire

Les poètes comme les faux billets circulent librement.

 

                           L'ESCALE V

 

Types errants. Végétaux sans racines... Personnalisent les angles, noircissent les fentes.

Leurs pieds, qui ne saurait mieux les dépeindre, les aimer, sinon la pierre des chemins. Lier, délier. Aller-retour. Dedans-dehors. Opérations à

cœur ouvert. Gouffres éclairés. Scandales. Oppro-bes.

Quel dieu travesti m'adresse la parole, vingt, trente fois par jour ?

Au carrefour, je viens de croiser Baudelaire.

Cette terre, et elle seule, m'autorisera le retour.

Si cela ne peut s'appeler de la poésie, de quoi parle t-on ?

 

Insultes sur les planteurs. Peuple élu à l'ombre de l'autre. Se tenir prêt à enjamber le seuil de la porte. Rideaux tirés. Rouge bordeaux sur les boulevards. Par gros temps. Mer démontée. Trompettes. Cordes pincées.

 

L'écartement soigneusement éduqué d'un poignet à l'autre.

Nous partageons les toilettes et la salle de bains.

La porte toujours ouverte, tu sortiras vérifier si la serviette est sèche. J'abandonne tout espoir de ce côté pour mes vêtements. Taux d'humidité trop élevé.

Rutile. Brille. Patine

Bœuf émincé, bol de riz. Petit enfant noyé dans un verre d'eau. Gobeur de mouches. Cœur de rose

Carré de sucre fondu. Attitudes princères sur la durée. Nu cette nuit, sous la caresse...

 

                                   PARIS

 

Ils se réveillent

Verres épars. Choc répété des lettres

Deux mains robustes

Une pensée

Qui des matins

De la raison éventée au petit matin

 

J'ai besoin de toi.

 

                           L'ESCALE V

 

Réforme du marché de la banane

A qui appartient la terre ?

Comment au lendemain de l'abolition, les droits

de l'accession à la propriété furent-ils bafoués ?

Quotidien des préliminaires.

Gâteaux sur l'étagère.

Pâté soufflé.

Mémoire Vaudou de vos dentelles pâtissières

C'était toi et lui

Pas une règle morale

Toi et lui comme des géants à l'origine des mondes

Question d'enchaînement

La chaleur assouplit les gestes

Pacifie les paroles

Si tu veux écrire, pas d'autre moyen

Pratique par déduction

 

Dans la boule de verre de ma prose

tourne la Roue

 

                              PARIS

 

Il descend à tâtons, bouge maladroitement les cadres.

Enfin à la cuisine, repousse les volets, pose une casserole sur le feu.

Manque d'air évident.

Un mince filet de lumière blanche glisse mystérieusement de dessous la porte du frigo.

Quel soutien espérer ? Se demande t-il inquiet.

 

                           L'ESCALE V

 

Verse. Averse. Musée St John Perse.

Heure douce, tête sur l'enclume.

Lauricisque. Jarny.

Je pointe à l'agence des retouches.

Église Sainte Victoire.

Enfances animées d'amour.

Femmes plumitives.

Les cafards de la chambre, de la grandeur d'un pouce, s'enhardissent : Ils connaissent mes ha-bitudes.

Frottant à la gorge des arbres leurs gros cigares,

quel moribond, sous chacun de tes regards, pon-

dra son œuf ?

Femmes révoltées.

Leurs baisers ont un goût de miel d'acacia.

Je connais la Mangrove des corps, sa vague de fond.

Elle surgit de partout ;

Oreille idéale des matins enfouis dans le moelleux des paresses.

Après deux tours de vélo, la bande m'emmène sur un chantier.

Fête d'ardoises brisées.

Je n'ai pas à rougir de ces comparaisons.

L'aurions-nous vécu, lu ou écrit ?

Vérité parce que ligne après ligne.

Peuple de l'au-delà des mers, et peut-être de la mort.

 

                               LORIENT

 

Gouache jouvencelle

La ville rembobine ses lumières

Longues phrases autour de l'iris dilaté

Récit du corps à travers champs

 

Accroupie, les deux mains reposant sur les cuisses, l'arme à portée de...

Rampe vers elle, tire la langue, tire !

Ou plutôt, continue le garçon en bousculant la fille sur Marcel Jean : «  Fous-lui ta chatte sur la gueule ! »

Avale-le !

Arrières saisons reposées. Toute ma vie ce pays dormait ;

A y mettre ténèbres. A te supplier

Visage à demi-rieur sous le porche

Ton sourire à deux pattes roucoule sur ma poi-trine

Démarre donc !

Ils ne sont pas là pour penser mais pour rêver

Flambeaux dans la nuit

Volets fermés

Pluies grises

Tortures dociles

De vous à moi

Je sors

Deuil hélitreuillé

Follement arrimé au silence des quais

Attaché, menotté, ceinturé

Porte-le en toi

Coup de tête dans le gong solaire

Je m'appuie de toutes mes forces

Tu me reçois

Ta langue me sèche les couilles

La pluie valse au bras des tempêtes

Champagne

Comick-Bull's

Bleu ciel fendu

Joies fertiles

 

                               PARIS

 

Télécommande à la main, il visionne la scène

« Tu as bien fermé la porte à clef ? »

Ralenti sur : «  Appelle l’ascenseur »

 

Puis il descend en silence

Quatre étages plus bas

se soulager dans la foule

 

Par temps de guerre le courrier arrive difficilement

les factures bloquent les tiroirs

les chèques se perdent

Je parle de la guerre quotidienne de la misère

qui nous jette dans les rues

 

                              L'ESCALE V

 

Port d'embarquement

Entrepôts

Histoires vues et entendues

Livres policiers, romans noirs, érotisme à la porte des chambres

Sur descentes de lit

Passion de...

Quelques billets en poche

Liane des îles

Intelligence instinctive des garçons seuls

T'assurent aussitôt de ce qu'ils partageront

Précisément

 

Enquête sanitaire: Les moustiques ont une atti-rance pour les peaux claires.

Un cabri bêle durant toute la nuit

Esprit réincarné d'une femme morte en couches

Rastas parias

Au flanc des versants volcaniques les regards ressuscitent le film de ces derniers jours

Un homme, blanc ou noir, un homme seulement

J'ai appris à dire oui

Après m'avoir branché sur le patron du bar, elle m'invite à déguster une assiette

N'importe quelle forme de solitude réjouit mon appétit 

Adoption

Elle n'attendait pas de commentaire de ma part

Mais à trop insister la soif s'en est mêlée

Jusqu'à ce qu'elle traverse la scène sans me voir

Je suis en tout

Je suis la transparence

 

Vues : 8

Commenter

Vous devez être membre de CULTURE-BIS pour ajouter des commentaires !

Rejoindre CULTURE-BIS

Badge

Chargement en cours…

NOS ANNUAIRES

Ecoles Internationales Vol.1

(affiliées au Council of International Schools - CIS)

WIKISCRIBE :

Créez et éditez facilement vos pages Wikipedia.

Membres

Photos

  • Ajouter des photos
  • Afficher tout

© 2018   Créé par Culture-bis.   Sponsorisé par

Badges  |  Signaler un problème  |  Conditions d'utilisation